SORTIE VALLABREGUES /ABBAYE DE FRIGOLET (15 février 2015)

Sortie ACPS30 « du Musée à l’Abbaye »

 


 

 

En ce 15 février, le soleil n’était pas au rendez-vous pour nous accompagner sur les petites départementales de notre circuit… et dans un sens, histoire de positiver, cela était bien pour rincer les gommes et les dessous de caisse. 

Puis rapidement le ressenti d’une ambiance d’amitié et de convivialité pour cette journée attendue par tous ! Nous nous sommes retrouvés 14 voitures et 27 personnes devant La Paloma à Nîmes à 8h après un regroupement plus matinal à Caveirac bien orchestré par Jean Claude. 

 

De départementales en départementales, nous avons déroulé notre cortège en passant par Poulx, Cabrières, Lédenon, St.Bonnet, Meynes, Redessan, Jonquières, Beaucaire, pour arriver pile à l’heure à notre rendez-vous de Vallabrègues, seule commune du département du Gard située sur la rive gauche du Rhône….en raison d’un changement de son cours dans le passé… 

 

10h00 : Village de Vallabrègues 

Accueillis par Eliane Lacroix, adjointe à la culture, en l’absence de Jean-Marie Gilles, notre ami le maire, nous avons selon les règles de l’art, mis en place notre regroupement de voitures sur le cours Lafayette face au Bar des Platanes. 

Pause café, chocolat, et jus divers, accompagnée de tartines gentiment offertes par les patrons. 

10h30… Allez, on se bouge un peu sous l’impulsion de Mme Lacroix qui prend le groupe en mains pour un petit tour dans le village et visite du musée en guise de « grosse » cerise sur le gâteau ! 

Situé au cœur du village dans un ancien grand café du 19ème siècle, le musée crée en 1994, présente l'histoire de ce métier ancestral. 

Le musée expose plus de 1000 pièces de vannerie d'osier et de canne et d'outils sur cinq salles. Il présente l’artisanat de Vallabrègues et de la Provence : outils et matériel de vanniers, de "baïssiers", de chaisiers, de sabotiers et d'agriculteurs, mais aussi de la France et d'ailleurs. 

Chaque année, le 2e week-end d’août, c’est la fête de la Vannerie, une période de forte activité pendant laquelle le village accueille un authentique marché de la vannerie et un défilé traditionnel superbe, dont la renommée est chaque année grandissante. 

Beaucoup d’entre nous ont noté le rendez-vous qui, à n’en pas douter se fera avec une moindre hygrométrie ! 

 

12h15… faux départ du musée…, Eliane nous a organisé une dégustation de « saucisson » de chez Claude Monleau, célèbre charcutier local. …. Et là, je ne vous dis pas ! 

Ou plutôt, je vous dis ! Cela s’est terminé par le changement de propriétaires d’une vingtaine de ces merveilles sous boyaux… qui feront le bonheur des pique niques de nos prochaines sorties.… 

Merci à Mme l’adjointe, pour cette belle matinée qu’elle nous a faite passer dans ce beau village. 

 

12h30… Une pluie raisonnable nous récupère dès la sortie du musée mais n’empêche pas nos belles (compagnes et voitures…) de démarrer au quart de tour. 

Agréable petite route de St.Pierre de Mézoargues, et de Boulbon, pour arriver à St.Michel de Frigolet où notre table est réservée et magnifiquement dressée à l’auberge de La Treille. 

Ayant la veille envoyé les choix de chacun pour les menus, notre président JC, en accord avec le restaurateur, profite de ce gain de temps pour « sortir l’apéro du sac » …… 

Belle tablée, partage et rigolade, grosse ambiance où chacun y va de son actualité, de ses projets, de ses astuces pour telle ou telle amélioration ou réparation de sa belle (voiture !). 

Mais aussi de toutes autres conversations qui soudent les relations et façonnent les amitiés. 

Repas très correct, avec le temps qui passe très vite puisqu’il est l’heure de rejoindre comme prévu notre guide pour visite de l’abbaye,…. au bout du jardin, en laissant un peu plus de répit à nos belles (voitures), nos compagnes étant avec nous pour la visite. 

 

14h30... Abbaye de St.Michel de Frigolet: 

Son histoire commence dès XII siècle où s’est installée la première communauté religieuse. En 1133, le nom du prieuré est mentionné pour la première fois. Une communauté de Chanoines réguliers de saint Augustin est regroupé autour de son prieur Guillaume de Loubières. Le pape Adrien IV confirme cette installation en 1155. 

Au xive siècle, l'abbaye tombe en décadence, et entraine le départ des chanoines. Ce n'est qu'au XVIIe siècle, que l'abbaye est de nouveau occupée par des augustins et des religieux Hiéronymites (Pères de Saint-Jérôme) qui font revivre le prieuré jusqu'à la Révolution. 

Le 6 juillet 1788, la bibliothèque est détruite par un incendie. En 1791, tandis que la Révolution fait rage, le couvent est saisi et les quatre derniers moines présents dans l'abbaye sont dispersés. Entre 1831 et 1841, le site devient un collège que fréquente Frédéric Mistral, quelques années plus tard, en 1858, l'abbaye est rachetée par le Diocèse d'Aix et la vie conventuelle restaurée par le père Edmond Boulbon (1817-1883), religieux trappiste, devenu prémontré, qui est à l'origine de la restauration de l'ordre en France. Le 6 juin 1869, le Pape Pie IX élève le prieuré de Frigolet au rang d’Abbaye. 

Le Père Edmond Boulbon en est le premier abbé et connaitra en 1880, trois ans avant sa mort, l'expulsion des religieux par l'armée1, ils seront même contraints à l'exil à l'abbaye de Leffe, près de Dinant, en Belgique en 1903. 

Il faudra attendre 1923, pour qu'ils retrouvent l'abbaye. En 1926, Mgr Jean-Baptiste Penon s'y retire puis y meurt en 19292. Aujourd’hui, la communauté religieuse de Saint-Michel de Frigolet qui y est installée appartient à l'Ordre des Chanoines réguliers de Prémontré et suit la règle de vie de saint Augustin. 

Les Prémontrés sont des religieux actifs et contemplatifs. Les frères se consacrent principalement à la prière, toutefois, ils accueillent également les visiteurs, hôtes de passage, jeunes et retraitants. 

 

Cette visite aurait été peut-être banale si nous n’avions pas eu la chance d’avoir un guide passionnant, passionné, et n’étant pas avare de toutes explications ou anecdotes pour agrémenter cette découverte…. 

Une abbaye surprenante par son histoire et la richesse de ses couleurs, son magnifique cloître, son réfectoire et ses deux chapelles attenantes,…. 

Bref, à redécouvrir avec ceux que vous aimez. 

 

16h30... Voilà, après un dernier café ou rafraichissement à La Treille, nous décidons finalement de remettre nos belles (voitures et compagnes) en marche, et décidons de rentrer par les chemins des écoliers de chacun selon sa destination finale ! 

Belle journée finalement, comme quoi la notion de beau ou mauvais temps n’est rien face au bonheur de se retrouver ensemble dans une telle bonne ambiance, pleine de simplicité et de convivialité 

Et encore une fois, qu’elles soient plus ou moins vieilles, françaises, anglaises, allemandes, populaires, sportives ou de prestiges, nos belles (voitures) nous ont réunis simplement ! 

 

Christian Royer

 

 

A regarder en plein écran et en HD


 Pour en savoir un peu plus ...

 

L'histoire de Vallabrègues est étroitement liée à son activité artisanale. Dés le XIIème siècle,le village est un centre important de production de vannerie "utilitaire", pour répondre aux besoins agricoles...

 

 
L'abbaye Saint-Michel de Frigolet est une abbaye de chanoines prémontrés, située près de Tarascon à l'intérieur de la Montagnette, dans le département des Bouches-du-Rhône. Isolée dans un vallon sauvage au milieu des pins, des oliviers et des cyprès, elle tire son nom de ferigoulo, le thym en langue provençale.
 
 

Date de dernière mise à jour : 13/04/2015